Le 8 septembre : l'Alesani fête la Nativité


La fête de la Nativité est un moment particulier pour l'ensemble des corses. Cet événement, faisant partie des treize fêtes mariales du calendrier liturgique, rappelle la naissance de la Vierge Marie, mère de Jésus-Christ. Parmi les lieux de l'ile où l'on célèbre la Nativité, il y a bien sûr le Niolu, Lavasina ou encore Pancheraccia pour ne citer que les plus populaires ; mais avant tout, pour les habitants de la vallée, les célébrations se déroulent au Couvent d'Alesani.

 

Chaque 8 septembre, tous se retrouvent autour du Couvent pour célébrer cette date importante du calendrier chrétien : femmes, hommes et enfants de tous âges participent aux festivités avec comme point d'orgue la procession autour de l'édifice.

 

La fête de la Nativité est aussi l'occasion d'admirer le tableau de la Vierge à la Cerise, œuvre au caractère inestimable et conservé le reste de l'année au musée d'Aleria.

 

En marge des célébrations religieuses, fidèles et simples visiteurs ont la possibilité de ses restaurer et de découvrir ou redécouvrir plusieurs des spécialités de la région sur le champ de foire, actif depuis plusieurs décennies (on retrouve par exemple des clichés datant des années 1960).

Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie, par Domenico Ghirlandaio. Santa Maria Novella, Florence, Italie.
Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie, par Domenico Ghirlandaio. Santa Maria Novella, Florence, Italie.

Qu'est-ce que la Nativité ?

 

Comme évoqué un peu plus haut, la Nativité de Marie (ou Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie) est une fête rappelant la naissance de la mère de Jésus-Christ.

 

On ne retrouve pas dans le Nouveau Testament de traces indiquant la date ou le lieu de naissance de Marie.

 

 

 

Les écrits ne dévoilent pas non plus l"identité de ses parents et les circonstances de sa naissance. Il faut se référer à un évangile apocryphe du IIème siècle, le Protévangile de Jacques, pour découvrir que les parents de Marie s'appellent Joachim et Anne. Selon le récit, Anne était stérile et Joachim "affligé" ne veut réapparaitre devant sa femme et se retire dans le désert où il jeûne durant 40 jours. Alors, un ange vole jusqu'à Anne pour lui annoncer qu'elle aura un enfant, puis en fait de même avec Joachim. C'est pourquoi la naissance de Marie est présentée comme miraculeuse.

 

Deux autres apocryphes témoignent d'un récit similaire, en dépit de quelques variantes. Il s'agit de l'Evangile de la Nativité de Sainte Marie et de l'Evangile de la Nativité de Marie et de l'enfance du Sauveur. Dans un récit comme dans l'autre, Anne est présentée comme stérile et c'est un ange qui là encore vient annoncer, cette fois à Joachim, que son épouse pourra enfanter.

 

La célébration de la Nativité de Marie serait née au début du Vème siècle à Jerusalem, près de la piscine de Bethesda : c'est ici que la tradition orientale place la maison d'Anne et de Joachim. D'autres traditions, plus occidentale cette fois, localisent la naissance de Marie à Béthléem, Nazareth ou encore Sepphoris.